Speerstra Gallery / SWITZERLAND

Téléphone: +41(0) 21 824 20 10

Horaires: Ouvert le vendredi et samedi de 14 à 18 heures et sur rendez-vous.

Chemin des cerisiers,1
1183 Bursins,
Switzerland

Plan d'accès Google Map® (Switzerland)

Speerstra Gallery / PARIS

Téléphone: +33 (0) 9 83 01 45 86

Ouvert du Mardi au Samedi de 14h30 à 19h et sur rendez-vous.

24 rue Saint-Claude
75003 Paris
France

Plan d'accès Google Map® (France)

home / Wiki / Steph COP

Steph COP

Steph COP / 1968 / France

Fin des années 80, Steph COP fera parti de la première vague du mouvement Graffiti Français, Activiste au sein du groupe "Control of Paris".  Ils se font remarquer entre autre en recouvrant les palissades de la Pyramide du Louvre lors de sa construction en 1986, et s’impose comme l’un des artistes du mouvement graffiti. En 1992, Il participe à la création d’une nouvelle tendance, plus tard définie  comme le "streetwear“, à travers ses marques “Homecore" et "Lady Soul". En 1998, Steph passe à la représentation physique d’un monde graphique en créant l’un des premiers “Art Toy” avec son personnage en Vinyle A.R.O., Analyse Reflexe Obsessionnelle, qui se vend de par le monde.n En 2007, il choisit de se retirer au milieu des forêts du Morvan pour recréer Aro. Ses œuvres font désormais parties de collections publiques, ainsi que de collections privées des plus prestigieuses.
 
L'œuvre  ARO "Analyse Reflexe Obsessionnelle"
Ultime figurine d'une série de six, ARO est la plus fidèle projection de Steph COP. Au-delà de l’aspect graphique de ses lignes tranchées, de sa posture ancrée, il est “Analyse Reflexe Obsessionnelle”. La recherche de l’épure semble être la clé, ARO en est la genèse. “Ce travail vient de mes failles”, consent-il, une résonance de lui-même… Il nous livre d’une façon symbolique les allégories de ses émotions. Ainsi est né Aro.
La rencontre entre la machine et la nature a donné naissance aux Wooden ARO, une relecture inédite du personnage ARO,  sculptés à la tronçonneuse dans différentes essences de bois, comme si l’artiste libérait de l’arbre la pièce déjà pressentie. Cette matière première exigeante nécessite d’être domptée en puissance et en douceur. « Un apprentissage seul et à l'instinct, au milieu des forêts.  À force de manipulation, tu fais tes gammes, tu traces, tu coupes, un travail de forçat au paradis, le silence du bruit de la machine au milieu des arbres centenaires ».  Chaque pièce prend le temps de se dessiner, une lente maturation. Une création naturelle qui a presque quelque chose de sacrée, où la main de l’homme n’a fait que suivre les lignes marquées par le temps. Bucheron délicat malgré l’outil peu discret, le rendu est déchirant de sensibilité. Toutes les pièces sont chargées des émotions de son créateur. Au premier abord, ses sculptures sont formatées, elles constituent une variation sur un même modèle puis il suffit de mettre les mains, d’effleurer le bois, de découvrir l’essence de chacun, les reliefs accidentés, les traits de la machine qui les a sculptées.  Aller au-delà des apparences, elles sont semblables et différentes. Aujourd’hui, un géant laissé au sol depuis des années au cœur du Morvan, un chêne de plus de 600 ans tombé, se dresse fièrement sous forme d’un A.R.O de 5 mètres  / 7 tonnes. Cette œuvre d’art est aussi un symbole, le fruit d’un travail soutenu par 30 collectionneurs qui ont participé au financement de cette création et choisi d’entrer dans l’aventure avec l’artiste.

© Steph COP